Casque Samsung Gear VR, du virtuel au réel

weetix
Rédigé par weetix

Plongez au cœur de l’action avec le nouveau casque Gear VR de Samsung…

Un design bien pensé mais pas transcendant

Le casque Gear VR se présente sous la forme d’un gros masque de ski avec un élastique qui se place derrière la tête et un au-dessus qui, lui, est amovible. Il se montre toutefois bien pratique pour maintenir le casque en place sur les têtes plus petites.

On trouve également une protection amovible en mousse recouverte de tissu pour apporter un confort durant le port du casque. Casque qui pourrait presque se faire oublier tant il est léger grâce à sa conception tout en plastique, certes pas très vendeur, mais de qualité et qui porte ses fruits puisqu’il ne pèse que  318g et un peu plus de 400g seulement une fois un Galaxy S6 ou S7 intégré.

L’installation du smartphone se fait à l’avant et très facilement grâce à deux pinces sur ressort qui viennent fermement le caler dans son emplacement.

Un pavé tactile en croix est présent sur le côté du casque pour faire défiler les écrans dans les interfaces 3D des applications ou de l’Oculus Store. Il est aussi utilisé dans certaines applications comme les jeux. Il se révèle plutôt précis. Un bouton retour est situé au-dessus et deux autres vers l’avant pour régler le volume. L’ergonomie est bonne et bien pensée.

On trouve également un port micro-USB sous le casque pour recharger le smartphone. Il n’est pas possible en revanche de l’utiliser pour transférer des fichiers.

Une expérience immersive

Samsung promet une expérience immersive dans un univers hors du commun grâce à son écran Super AMOLED et sa vision panoramique à 360°. Le casque suit vos mouvements pour une expérience plus vraie que nature renforcée par un temps de latence très faible. Vous pourrez ainsi découvrir des paysages en vision panoramique, regarder vos films préférés comme au cinéma, vivre des expériences époustouflantes, ou profiter d’un large choix de jeux en tout genre.

Le Gear VR fonctionne avec les smartphones Galaxy S6, S6 edge, S6 edge+, S7 et S7 edge.

On peut regretter en revanche le manque de réglages du Gear VR surtout pour ajuster l’écartement des lentilles et leur profondeur. Il est en revanche possible de régler la netteté selon sa vue à grâce à une molette qui éloigne plus ou moins le smartphone des lentilles. Cela pallie à l’impossibilité de porter des lunettes avec le casque.

Une réalité virtuelle encore fragile

Le casque Gear VR intègre ainsi sa propre électronique composée de capteurs de mouvements (gyroscope, accéléromètre) afin de proposer une expérience de réalité virtuelle optimale, avec la meilleure réactivité possible.

Malheureusement la réalité virtuelle aura besoin d’écrans encore plus définis que les super Amoled QHD des GS6 et GS7 pour faire oublier aux utilisateurs qu’ils ne regardent en fait qu’un écran.

Cet effet est renforcé par un champ de vision assez étroit de 96° qui donne l’impression de regarder à travers une boîte. Quand on sait que le champ visuel d’un adulte dépasse très facilement les 120° on distingue nettement les bordures internes du Gear VR.

En résumé, il est encore un peu tôt pour être vraiment plongé dans une réalité virtuelle plus vraie que nature.

Laissez un commentaire